En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intéréts.
" />

Yeux libres sur la mappemonde

"Savoir encore regarder le monde avec les yeux d’un enfant
C’est pouvoir encore s’émerveiller devant un cerf volant
Qui se prélasse et se dandine au grès du vent
Bien loin de la naïveté, c’est au contraire preuve d’une fine lucidité
Un choix délibéré de percevoir le beau où il se trouve
De savoir faire abstraction de la forme pour mieux en apprécier le fond
De pouvoir se libérer des contraintes et continuer d’admirer l’horizon.
 
 
Regarder le monde avec les yeux d’un enfant
C’est continuer de croire qu’existe  un lendemain insouciant
Ce n’est pas de l’utopie, c’est le refus de la vaine inquiétude, celle qui détruit
C’est affronter la vie, mais à sa juste mesure, un jour après l’autre
Sans en devancer les possibles dangers et sans surestimer ses forces,
Sans craindre les chutes et sans chercher ce qui se corse,
C’est vivre à plein régime et non survivre au bord d’un ténébreux abîme
 
 
Porter un regard enfantin sur le monde c’est pouvoir continuer de rire
Quand le Monde se le refuse, quand plus personne n’espère, prétextant que c’est l’heure du pire
C’est garder l’espièglerie nécessaire pour  se moquer de l’existence et de ses nombreux fardeaux
Quand votre vase déborde, mais  que vos  yeux  sont vides de toutes  larmes
Le rire reste puissant et souvent sous estimé comme arme
C’est un allié nécessaire face à la vie et ses nombreuses misères
 
 
Parce qu’il ne faut pas baisser les bras
Parce qu’aujourd’hui est encore là
Parce que chacun et chacune la mérite,
Cette quiétude intérieure qui parfois nous invite."
 
Sophie.


21/11/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres